• Mile et mille ombres

    "Je te désirerai tour à tour comme le fruit suspendu, comme l'eau lointaine, et comme la petite maison bienheureuse que je frôle... Je laisse, à chaque lieu de mes désirs errants, mille et mille ombres à ma ressemblance, effeuillées de moi, celle-ci sur la pierre chaude et bleue des combes de mon pays, celle-là au creux moite d'un vallon sans soleil, et cette autre qui suit l'oiseau, la voile, le vent et la vague. Tu gardes la plus tenace : une ombre nue, onduleuse, que le plaisir agite comme une herbe dans le ruisseau... Mais le temps la dissoudra comme les autres, et tu ne sauras plus rien de moi, jusqu'au jour où mes pas s'arrêteront et où s'envolera de moi une dernière petite ombre... qui sait où ?"

    Colette
    La Vagabonde

     Colette


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Juillet à 19:56

    Oui on aimerai avoir écrit ça ... heureusement que les mots peuvent aussi diffuser de la tendresse, décrire la beauté ... il faudra mettre une pancarte pour que chacun vienne se ressourcer chez toi. Faire dévier de leur route ceux qui croient trouver une réponse à leur mal être dans les réseaux sociaux je parle naturellement des réseaux où les mots montrent leur plus vilaine figure. Bon mois de Juillet. 

    2
    Mardi 6 Juillet à 11:37

    C'est si gentil Julie. Je suis très touchée par tes mots.

    Merci du fond du cœur et bon mois de juillet également !

    3
    Vendredi 9 Juillet à 14:02

    L'ombre "invisible" et l'âme, sont les empreintes que laisse dans la mémoire des êtres et ... des lieux (peut-être) notre passage trop rapide mais souvent intense...

    Amicalement

    Pierre 

      • Mardi 13 Juillet à 19:17

        Pierre, merci pour votre beau commentaire si juste.

        Amitiés

        Claire Lise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :